Alzheimer : l’activité physique réduit-elle les risques de démence ?

Alzheimer: Depuis plusieurs années, des études tentent de démontrer que l’activité physique joue un rôle plus ou moins important dans la prévention de la démence, et plus largement dans la prévention du déclin cognitif.

Chutes-des-personnes-agees-l-exercice-physique-limite-les-degats

On le sait déjà depuis de nombreuses années : dès le plus jeune âge, l’activité physique améliore le bien-être psychologique, la gestion du stress et de l’activité mentale. Chez les personnes d’âge mûr, l’activité physique serait donc un facteur supplémentaire réduisant le risque de démence au même titre qu’une alimentation saine, que l’absence d’addictions, etc. Plus largement, l’activité physique est profitable car elle augmente également l’espérance de vie en réduisant les risques de maladies et les troubles de santé.

Alors, l’activité physique est-elle la clé pour tenir la démence à distance ?


Lire l’article en entier : aidants.mesdebuts.fr

Ce contenu a été publié dans Bienfaits des activités physiques adaptées, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire